Livres

Eboli, au ‘DiVini Libri’ ‘Le vendeur de tapis’ de Francesco Serafino

ÉBOLI. Le 26 mars à 18h00, chez Buatt Arte & Bistrò, dans le Corso Umberto 1, 16, il y aura la présentation du livre Le vendeur de tapis de Francesco Serafino, édition Wip, dans le cadre de la revue littéraire DiVini Libri Discutez avec l’auteur. L’auteur raconte, dans son livre, les enquêtes du maréchal Prisciandaro qui, par une froide matinée de janvier, à la suite de deux appels téléphoniques parvenus en même temps à sa caserne de Montescaglioso, se retrouve impliqué dans deux affaires. Le premier, d’un vendeur de tapis, blessé pour des raisons familiales, le second d’une belle étrangère, à la recherche de son frère disparu en Italie. La nuit suivante, dans un village des collines de Matera, un vandalisme a inexplicablement endommagé des parties de la voûte et les structures murales d’une pièce utilisée comme bureau municipal, autrefois majestueuse bibliothèque d’une abbaye. S’agit-il d’actes d’un imbécile ou de tentatives maladroites pour s’emparer d’objets importants ? Le maréchal Prisciandaro commence l’enquête en étroite collaboration avec le Latronico, commandant du poste de police local, et avec une vieille connaissance : le brigadier Ruocco. Le mystère s’approfondit lorsque les enquêtes sur un crime se mêlent à celles sur les dommages causés à la bibliothèque historique. Qu’y avait-il de si précieux dans ce temple historique de la culture désormais relégué à l’état civil ? Pas même les deux seules fresques restantes, les seules sentinelles gardant une beauté fanée, n’avaient réussi à défendre le caractère sacré du lieu. Le maréchal Prisciandaro, avec la collaboration valable de ses subordonnés, va devoir démêler un écheveau compliqué…

L’événement, organisé par le journaliste Raffaele Agresti et par le prof. Vincenzo Pietropinto, sera à la fois en présence, dans le respect des règles anticovid19, (l’admission sera autorisée sous réserve de disponibilité), et en ligne à la fois sur la chaîne YouTube et sur la page Facebook de Radio Ulisse – La cultura che naviga, éditée par le greffier Antonio Durante. En plus de l’écrivain Francesco Serafino, le professeur Adriana Minella, qui introduit la réunion, sera assistée par le prof. Vincenzo Pietropinto qui discutera avec l’auteur, le Maire d’Eboli, Av. Mario Conte, qui apportera les salutations de la Ville d’Eboli. Seront présents les Cantori di San Lorenzo et l’Association théâtrale EducArteatrando, qui liront des passages du livre. La soirée sera animée par l’intermède musical du maestro Tonino del Canto, qui ravira les personnes présentes en jouant des chansons au rythme de la pizzica. Les partenaires de l’événement sont l’association Migr-Actions, Eboli Channel et Radio web Ulisse – La cultura che naviga. À la fin de la présentation, il y aura une dégustation avec la délicieuse mozzarella de la laiterie Altieri et l’excellent vin de la cave Coralluzzo, de Montecorvino Pugliano.

About the author

cheaphouseband

Leave a Comment