Art

Cosenza, au “Rendano” un voyage dans la vie et l’art de Caruso – VIDEO

COSENZA – La nouvelle saison d’événements de l’association culturelle Polimnia se poursuit avec un grand succès, gagnant les éloges du public et des critiques. Hier soir, le spectacle « Core ‘ngrato : un voyage dans la vie artistique et sentimentale d’Enrico Caruso » a enchanté le public du Rendano.

VOIR LA VIDÉO

Un spectacle intense, passionnant, parfois poignant, qui a accompagné les spectateurs dans un voyage passionnant à la découverte de l’un des plus grands ténors de tous les temps : Enrico Caruso.

Musique, projections vidéo, anecdotes sur sa carrière et sa vie privée : l’opération tentée avec courage peut être qualifiée de réussie. Grâce au souci du détail de la réalisatrice Vivien Hewitt et au talent incontesté des excellences calabraises qui ont foulé la scène.

Le ton, le rythme, la vitesse, ainsi que la polyvalence de la soprano Marika Franchino ont capté l’attention du public et ont donné de merveilleuses nuances musicales. Au ténor Stefano Tanzillo la tâche ardue de varier dans différents répertoires, particularités de Caruso et très peu d’autres. Outre le timbre poli et parfaitement intelligible, ses qualités d’acteur sont à apprécier, notamment dans la chambre libre et les romans napolitains. Au piano, Maestro Andrea Bauleo a créé une atmosphère magique qui a déterminé la parfaite réussite de l’exécution des œuvres qui ont marqué la carrière artistique du célèbre ténor.

Avec satisfaction, la réalisatrice Vivien Hewitt a souligné que « Le public s’est bien amusé et, pour moi, c’est le plus important. Mon intention est de faire apprécier le théâtre aux gens. Caruso est une icône de l’Italie. Aimé et connu dans le monde entier, le ténor a eu une vie très compliquée. Il a beaucoup lutté parce qu’il venait d’un milieu extrêmement pauvre, après quoi il a réussi à devenir extrêmement riche. Chaque rencontre avec le public était pour lui comme un combat avec l’ennemi. Il était très compétitif. Les gens ne comprennent pas toujours que pour un artiste, monter sur scène, c’est comme passer les examens finaux. Un examen qui se répète tous les jours depuis des années dans la plus totale insécurité. Caruso nous a quittés à seulement 48 ans. Avec ce spectacle j’espère que le public a réussi à saisir le sublime effort humain que cet homme a fait pour devenir un grand artiste en étudiant chaque jour et en se consacrant sans relâche à son métier ».

L’hommage de l’association culturelle Polimnia au célèbre ténor fait partie du projet “Il Rendano et son rideau historique”, créé en synergie avec la municipalité de Cosenza et visant à collecter des fonds pour la consolidation matérielle du rideau historique et l’optimisation de son état décoratif.

Le président de Polimnia Luigia Pastore a précisé que ce spectacle « est le premier des événements que l’association a décidé de dédier au grand ténor. D’autres suivront. Une émission spéciale réalisée et écrite par Vivien Hewitt. La soprano Marika Franchino a une grande expérience du répertoire lyrique dans toute l’Italie. Une belle voix ainsi que le ténor Stefano Tanzillo. Notre ténor a tenu des rôles exigeants non seulement en Italie mais aussi à l’étranger. Au piano le violon solo Andrea Bauleo : il nous a toujours suivi, il est la pierre angulaire de notre musique. Le prochain spectacle “DanzOpera-Omaggio a Giuseppe Verdi” aura lieu le 7 avril au Rendano et sera une combinaison d’opéra et de ballet. Il y aura les plus belles pages du répertoire de Verdi avec la chorégraphie d’Antonella Ciappetta et la mise en scène d’Anna Giannicola Lucente ».

About the author

cheaphouseband

Leave a Comment