Festival

Musique au Busto Arsizio Film Festival, l’œuvre “virtuelle” devient réalité au Campus Reti

Busto Arsizio

Le siège d’une entreprise privée devient un lieu d’art grâce à la collection du directeur général Paneghini, la musique d’Alessandro Solbiati et la performance de Gabriele Tosi

Musique, images et paroles ils seront les protagonistes de “Silence et chanson”, une œuvre virtuelle pour voix et instruments signée par le compositeur Alessandro Solbiati. Conçue et réalisée pendant la période de confinement, l’oeuvre sera présentée au BA Film Festival Dimanche 3 avril à 21h00 au Campus Reti (via Giuseppe Mazzini, 11).

Silence et chanson il s’agit d’une œuvre virtuelle du compositeur Bustocco, ce qui signifie que l’environnement pour lequel il est né n’est pas une scène mais Internet, et/ou bien sûr n’importe quel écran. Sa musique est née en transformant une limitation douloureuse imposée par la pandémie en une ressource originale : personne ne pouvait jouer ensemble, en 2020, des orchestres ou des ensembles, et chaque interprète disponible, instrumentiste, soprano et acteur, ne pouvait enregistrer sa partie qu’individuellement, en s’appuyant sur l’assemblage ultérieur.

Mais, si c’est une œuvre, que raconte-t-elle ? Il raconte le mythe bien connu de la rencontre entre Ulysse et les Sirènes annoncée par Circé, mais à travers des textes tirés d’Homère bien sûr, mais aussi de Rilke, Kafka, Tennyson, Pascoli et j’en passe : même les textes sont polyphoniques, donc. Mais s’il s’agit d’une œuvre, et si son environnement de naissance est Internet et non la radio, que voyez-vous quand vous l’écoutez ? Le déroulement du texte, des voix et des sons a été parcouru et s’entrelace avec un parcours tout aussi narratif parmi les infinies représentations picturales du mythe des Sirènes au fil des siècles, enquêtant sur chaque image, y pénétrant, la rendant “vivante” presque cinématographiquement et se croisant le tout ici et là avec des images transparentes de Circé (la soprano), Ulysse (l’acteur) et des instruments et mains d’instrumentistes. Le silence et le chant sont une façon particulièrement sincère de réagir aux difficultés imprévues de nos années, créant quelque chose d’impensable auparavant ou du moins d’impensable.

La projection sera précédée d’une performance live intitulée “Des sirènes et de l’Ulysse voyageur”, écrite par Gabriele Tosi avec David Colavini pièce d’introduction à l’œuvre de Solbiati. Les protagonistes avec Colavini seront trois acteurs diplômés de l’Institut cinématographique Michelangelo Antonioni : Micol Vanni, Alessia Ladispoto et Nicolò Mantovani. En plus de l’Institut Antonioni, le spectacle est également organisé par le Piccolo Teatro Pratico de Côme. La soirée est organisée en collaboration avec BA Classica.

Toujours le dimanche, mais l’après-midi, Campus Reti ouvrira ses portes pour une visite spéciale, « Entre art et innovation ». Deux équipes: de 15h30 à 16h30 ou de 17h à 18h, sur réservation sur le site du festival à la page Programme 2022 – BA Film Festival (baff.it). Inauguré en 2016, Campus Reti est né du réaménagement de l’ancienne filature de coton de Venzaghi, symbole du développement industriel des années 1950 et mémoire historique de la ville de Busto Arsizio.

L’art est le fil conducteur qui unit les différents bâtiments, entraînant les visiteurs sur un parcours “artistique” en mouvement continu qui symbolise la fluidité de la modernité et les invite à aborder différents langages expressifs car c’est ainsi que
de meilleures idées : de la diversité nous arrivons à l’inclusion, de la comparaison nous évoluons. Au cours de cette visite, d’une durée d’une heure, il sera possible de visiter les bâtiments 1 et 2. Un guide présentera les œuvres artistiques qui composent la collection privée du PDG Bruno Paneghini puis se poursuivra dans le dernier bâtiment, où l’art et le design se mêlent avec le
fonctionnalité des espaces de travail.

About the author

cheaphouseband

Leave a Comment