Théâtre

Au ‘Festival de la synthèse’ l’étrange couple Del Debbio-Padellaro

Neuromarketing, art, Instagram et journalisme seront au programme des invités des quatre rendez-vous prévus demain (1er avril) dans la Sala Ademollo du Palazzo Ducale pour le Festival della Sintesi.

Une rencontre consacrée à l’importance des messages courts dans le marketing et la publicité ouvrira la journée à 11h. Un aspect central de l’analyse du comportement du consommateur sera abordé par l’expert Marco Baldocchi, directeur de recherche en neuromarketing pour l’Association nationale italienne des neurosciences appliquées, et Emiliano Ricciardi, professeur de neurosciences cognitives à l’école Imt Alti Studi Lucca.

Il reprend à 17 heures avec la rencontre à distance entre Paolo Bolpagni, directeur de la Fondation Ragghianti Study Center, et l’inventeur du langage artistique de l’effacement, Emilio Isgrò, présent dans un lien vidéo. Depuis les années 1960, l’un des protagonistes les plus originaux du panorama culturel et expressif italien, l’artiste a fait de la soustraction des mots une forme de poésie visuelle qui encode et réécrit le processus de pensée et de synthèse.

La rencontre avec Francesco Oggiano, journaliste et collaborateur de la communauté en ligne de Will, qui réunit plus de 1,3 million de personnes avec la volonté d’informer – et d’acquérir – en utilisant l’immédiateté des médias sociaux, suivra à 18h15. Des infographies et des stories pour comprendre en quelques minutes sur Instagram ou Facebook la complexité des sujets les plus d’actualité sans les banaliser : un métier qui demande un exercice de brièveté et la capacité d’aller droit au but.

Enfin, une soirée derby exceptionnelle : celle entre les journalistes Antonio Padellaro et Paolo Del Debbio, le diable et l’eau bénite. Fondateur du quotidien Done le premier, chef d’orchestre de Dritto e rovescio su Rete 4 le second, les deux se retrouveront à 21 heures avec un troisième journaliste, Nanni Delbecchi, qui partage la rédaction avec Padellaro et la ville d’origine, Lucca, avec Del Debbio. La rencontre sera l’occasion pour tous les deux de présenter leurs derniers livres : Les 7 choses dont il faut avoir honte. De temps en temps d’Antonio Padellaro, aux éditions PaperFirst, et Les 10 choses que j’ai apprises de la vie de Paolo Del Debbio, aux éditions Piemme.

Tous les rendez-vous sont gratuits. Pour y accéder il faut présenter le pass vert renforcé et porter un masque Ffp2. Toute personne souhaitant réserver peut le faire en envoyant un e-mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer JavaScript pour le voir.. Promu par l’association Dillo en synthèse avec le soutien de la Fondation Cassa di Risparmio di Lucca, de la Fondation Banca del Monte, de la Municipalité de Lucca et de Lucca Promos, le Festival de synthèse, qui se déroule jusqu’au dimanche 3 avril, également dans cette septième édition met l’accent sur la brièveté intelligente dans le journalisme, la musique, la littérature, la télévision et l’art. Le programme complet est sur www.dilloinsintesi.it

About the author

cheaphouseband

Leave a Comment