Musée

Municipalité de Chieti | Actualités> LE LANGAGE ANCIEN DE LA NOURRITURE, DEMAIN AU MUSÉE ARCHÉOLOGIQUE NATIONAL LA CIVITELLA

Samedi 2 avril au Musée Archéologique La Civitella commencera “L’ancien langage de la nourriture. Parcours éducatif et expérientiel de connaissance et de curiosité“Conçu et créé par le groupe”musA Connexions pour la culture“, Concessionnaire de services relatifs aux parcours éducatifs et aux activités culturelles et didactiques de six sites muséaux de la Direction régionale des musées des Abruzzes.

L’initiative, qui se déroulera au cours des 6 prochains mois, impliquera les deux musées archéologiques théatins La Civitella et Villa Frigerj, le musée archéologique de Campli, le château Piccolomini – Collection Torlonia et le musée d’art sacré de Marsica, le Santo Spirito al Morrone Abbaye de Sulmona et Musée de la maison natale de Gabriele d’Annunzio à Pescara.

Un projet culturel vaste et ambitieux, qui entend promouvoir l’utilisation et la communication de l’extraordinaire patrimoine culturel des Abruzzes et contribuer à relancer la région dans le panorama du tourisme lent et durable, en particulier en ce moment post-pandémique où les destinations de voyage sont orienté vers la proximité.

Mais c’est avant tout un projet destiné à redécouvrir les relations humaines, à travers le choix d’un thème puissant et évocateur : la nourriture.

Qui d’entre nous n’a pas célébré des amitiés et des succès, célébré des anniversaires de famille ou commémoré des événements autour d’une table dressée ? Qui d’entre nous n’a pas goûté des idées et des sensations accompagnées de bons plats et d’excellents vins ou qui n’a pas entendu des souvenirs d’enfance résonner dans la tête et le cœur grâce à un goût ou un parfum ?

La nourriture sera donc le fil conducteur d’une expérience qui nous fera remonter le temps, dans le passé le plus lointain, dans notre histoire commune, lointaine mais si nichée dans le présent contemporain.

Le point de départ sera les matériaux conservés dans les musées qui raconteront des histoires de survie des premiers hommes, d’offrandes aux divinités et de rituels culturels à travers la voix d’experts et d’érudits qui, le samedi après-midi, dialogueront avec le public en racontant de petites histoires et curiosités. .

Il sera également possible de suivre des visites guidées focalisant l’attention sur les objets qui rappellent la consommation d’aliments simples ou l’ivresse du vin et des banquets, les fastes aristocratiques ou les pénitences des couvents ; des objets qui ne sont pas de simples contenants mais qui sont chargés de significations symboliques.

Pour les enfants, le thème de la nourriture se transformera presque tous les dimanches en une occasion de s’amuser à travers des jeux et des énigmes, à jouer seul ou en famille.

Et puisque la cuisine est culture, art mais avant tout convivialité et sensorialité, la dégustation de « fragments » ne peut manquer. Chaque samedi, à l’issue des dialogues et des visites guidées, de petites dégustations seront proposées pour faire revivre, à travers l’expérience de manger, les ambiances, les gestes et les émotions de nos ancêtres dans un immersion totale dans l’histoire.

C’est le défi de moiUNE: un voyage expérientiel qui part des lieux les plus délicats, fragiles et riches de notre présent, nos Musées, lieux de toutes et de tous.

About the author

cheaphouseband

Leave a Comment