Festival

Week-end avec GEOgrafie Festival à Monfalcone

Le programme d’événements du Monfalcone GEOgrafie Festival promet d’être intense et passionnant pour le week-end de la quatrième édition : demain, samedi 2 avril, de nombreux protagonistes et thèmes alterneront dans le GEOvillage de la Piazza della Repubblica.

Les “géographies du futur durable” sont avant tout au centre de demain soir – à 21h, au Théâtre Municipal – grâce à l’avant-première du Pordenone Docs Festival – Les voix du documentaire 2022 : la projection du film “Chers futurs enfants” du réalisateur allemand Franz Böhm, une production Allemagne – Grande-Bretagne – Autriche qui a été accueillie avec succès sur la scène internationale, lauréate du prix du public / Hot Docs Festival à Toronto et du prix du public au Festival international du film et au Forum sur Droits de l’homme à Genève. L’événement sera introduit par Riccardo Costantini, directeur de Pordenone Docs Fest / Les voix du documentaire. Le film, qui est projeté à la place de la rencontre prévue avec le communicateur scientifique Mario Tozzi incapable pour des raisons personnelles de se rendre au festival, est le récit d’un voyage passionnant entre l’Ouganda, la Chine/Hong-Kong et le Chili, et croise les histoires de trois très jeunes militantes qui demandent et s’engagent pour un avenir meilleur : environnement, écologie, droits, égalité. Une lettre d’amour pour l’avenir de leurs enfants, écrite par des femmes d’une vingtaine d’années, issues des rues – concrètes ou médiatiques – où elles manifestent. Un film qui parle du monde de la “next generation”, fait par la “next generation”. Rayan proteste pour la justice sociale au Chili, Pepper se bat pour la démocratie « assiégée » par la Chine à Hong Kong, tandis qu’Hilda combat les conséquences dévastatrices du changement climatique en Ouganda. Trois jeunes femmes font face à des obstacles épuisants pour transformer la peur en engagement : une utopie qui s’impose aujourd’hui et vise, concrètement, à un monde meilleur, pour tous. “Chers futurs enfants” est projeté grâce au Pordenone Docs Fest, en anticipant le programme prévu du 6 au 10 avril à Pordenone, Cinemazero.

SAMEDI 2 AVRIL – Demain également, à Monfalcone Festival GEOgrafi: à 15h30, dans l’Espace Nord, coup de projecteur sur les “géographies de l’intime”, celles étudiées dans le dernier essai du psychiatre Vittorino Andreoli. Son “Histoire de la douleur”, qui vient de sortir pour Solférino, nous rappelle que la douleur, physique et peut-être surtout mentale, est une des caractéristiques de l’espèce humaine et qu’il est important de la raconter, de l’affronter et de l’écouter de manière authentique chemin vers la souffrance qui fait partie de notre vie. A 17h, toujours dans l’Espace Nord, la présentation du premier roman de la journaliste Marianna Aprile, qui s’entretiendra avec Valentina Gasparet, conservatrice de pordenonelegge. « In mercia » (Le navire de Thésée) nous guide sur les traces d’un récit de guerre vieux de plus de 70 ans, reconstitué à partir d’une épingle à nourrice. La protagoniste est Virginia, une femme nomade et agitée, perpétuellement à la recherche d’histoires et de signaux à interpréter. A 18h30 un auteur particulièrement attendu dans cette édition 2022 de GEOgrafie, le romancier policier Carlo Lucarelli, narrateur culte de la scène noire. En dialogue avec Alberto Garlini, conservateur de pordenonelegge, il présentera son “Léon” (Einaudi), un roman dans lequel Bologne revient, en arrière-plan, et Grazia Negro revient et avec elle Simone, le garçon aveugle de Presque Bleu .: Chaque romancier a sa propre géographie intérieure, avec des images, des idées, des personnages et des décors particuliers. Dans le dernier livre de Carlo Lucarelli, il y a de nombreuses zones sombres qui cachent de dangereuses surprises. Et il y a l’Iguane, le plus féroce des tueurs en série, qui a disparu de l’établissement psychiatrique où il était détenu, laissant derrière lui deux morts.

A 19h, dans l’Espace Austral, rendez-vous avec les “géographies de la poésie” : l’écrivaine et poétesse Mary Barbara Tolusso, en dialogue avec les autrices Federica Manzon et Anna Toscano, présente son dernier recueil, étanche et engageant : “Apolide” (Mondadori) nous fera voyager dans un chemin poétique où les moments de la vie quotidienne et de l’histoire, dans leur impact, se manifestent et se superposent aux destins individuels.

Les itinéraires de GEOgrafie s’ouvrent demain à 10h, sur la Piazza della Repubblica avec le dialogue des journalistes Roberto Covaz et Alex Pessotto sur un sujet d’actualité : « Gorizia – Nova Gorica, de la guerre froide à Capitale européenne de la culture 2025 ». En collaboration avec la Municipalité de Gorizia, un focus sur la zone transfrontalière entre Nova Gorica et Gorizia, Capitale Européenne de la Culture 2025. Nous aborderons également le pass, le document qui permettait aux habitants de la zone frontalière de la Région pour voyager en Yougoslavie, et pour les Yougoslaves en Italie. À 11 heures, nous continuons avec «Geografi a Geografie», par l’Association des géographes italiens et la Société géographique italienne, en collaboration avec le Musée de géographie – Université de Padoue. Avec Dino Gavinelli et Mauro Varotto, nous étudierons le futur territoire : comment l’Italie se transformera-t-elle en 2786, si nous ne faisons rien pour arrêter le changement climatique ? Exactement mille ans après le début du voyage de Goethe, le voyage de Milordo à travers la géographie visionnaire de notre avenir commence à bord du bateau Palmanova. Un voyage dans un territoire italien complètement transformé, mais la responsabilité de guider le changement nous appartient. A 11h30 sur la Piazza della Repubblica Paolo Ciampi en dialogue avec Mauro Daltin raconte “Un peuple en route”: un voyage sur les terres des Étrusques des anciennes villes de Chiusi et Cortona au Val d’Orcia, à la Maremme des brigands et les pilleurs de tombes, sur les plages et les promontoires de la mer Tyrrhénienne. Par la maison d’édition Bottega Errante. A 12h45, la cérémonie de remise des prix « Monfalcone. Portrait sentimental d’une ville » et le concours de la meilleure vitrine, organisée par Ascom, CNA, Confartigianato et Vivacentro. A 16h00 sur la Piazza della Repubblica, Riccardo Prati, en dialogue avec Chiara Bruschina, présente ses expériences sous de nombreuses latitudes rassemblées dans le volume « Une vie en voyage ». Immédiatement après, à 17h30, Vincenzo Varagona retrace avec Luisa Pozzar “Les secrets du prince Moby”: 30 ans après la plus grande tragédie civile de la mer en Italie, avec des documents et des témoignages inédits. Pour la première fois, une voix est donnée à certaines familles de victimes, longtemps enfermées dans un silence digne. Au Teatro Comunale, à 17h00, le Piccolo Teatro di Monfalcone met en scène La O di Zen, cartographe et navigateur, tandis qu’au Palazzetto Veneto Aniello Langella conduit à la découverte de l’histoire et des valeurs d’un lieu spécial pour la ville, l’ancienne église de San Nicolò. À 18h30, au Palazzetto Veneto, nous parlerons du « Cansiglio. La forêt de l’histoire », avec Lucio Tolar, Tiziano Fiorenza et Umberto Sarcinelli, coordonné par Antonio Giacomo Bortoluzzi. Le plateau de Cansiglio lui-même, avec ses bois et ses vastes clairières, est un livre à ciel ouvert de géologie, de faune, de botanique et d’histoire ; et offre ce que l’homme moderne semble avoir oublié.

Le week-end, il y aura aussi des promenades à Monfalcone, pour découvrir des vues inédites de la ville. Les étudiants de l’ISIS Pertini de Monfalcone, formés par Roberto Covaz et Andrea Ferletic, seront les guides le long de trois itinéraires différents, qui mèneront respectivement à la découverte de la ville médiévale, du Monfalcone de 1912 et du quartier ouvrier de Panzano . Les rendez-vous sont les 2 et 3 avril à 11h00. Samedi 2 avril, à 17h00, Roberto Covaz mènera une “promenade insolite” à travers Monfalcone, sur un chemin qui mène à la découverte du centre-ville, entre histoire, anecdotes et curiosités. GeoRagazzi donne rendez-vous aux lecteurs du chantier de construction de la bibliothèque municipale de Monfalcone à 11h00, avec des jeux du monde entier.

Promosso dal Comune di Monfalcone in collaborazione con Fondazione Pordenonelegge e con il sostegno della Regione autonoma Friuli Venezia Giulia, Monfalcone GEOgrafie Festival è diretto da Gian Mario Villalta, Silvana Corbatto e Roberto Covaz con il Comitato scientifico del Comune di Monfalcone, media partner il quotidiano Il Petit,. Les rendez-vous sont gratuits, il est recommandé de réserver au moins un jour à l’avance, par e-mail à biblioteca@comune.monfalcone.go.it ou par tél. 338.3772420 (également Whatsapp). Pour entrer, vous avez besoin du pass vert amélioré et portez des appareils FFP2 pendant le temps passé dans la salle. Détails et mises à jour sur la page FB GEOgrafie Monfalcone et sur le site geografiemonfalcone.it

About the author

cheaphouseband

Leave a Comment