Musée

Augusta, comité pour la création d’un musée civique de la photographie et de la mémoire – La Gazzetta Augustana

AUGUSTA – La création d’un “Musée civique de la photographie et de la mémoire“C’est l’objectif que s’est fixé un comité récemment mis en place à Augusta.

Objet de l’initiative – lit la note de Comité est de collecter et d’exposer du matériel photographique (de nombreuses pièces ont déjà été collectées par l’association Augusta photo freelance et bien d’autres seront disponibles prochainement) fruit de dons mais aussi d’images d’époque, de photographies uniques, de collections ou d’albums de familles augustéennes, afin de garder vivante la mémoire des usages, coutumes, lieux et personnages qui ont caractérisé le passé de notre commune au fil du temps et donc preuve tangible d’un temps passé, mais à ne pas oublier“.

L’idée est de Romolo Maddaleniprésident d’Augusta photo freelance, remonte à il y a plusieurs années, suite à la découverte d’une photo datée de 1939 qui met en scène son oncle maternel Ernesto Puzzosignaleur de la Regia Marina, puis entre disparu du vapeur marchand allemand “San Antonio” qui partit de Naples le 4 mai 1943, escorté par deux navires militaires italiens, vers Tunis, destination jamais atteinte car coulé sous les bombes des “Liberators” américains.

L’initiative de créer un musée dédié à la photographie et à la mémoire aurait également été “déjà présenté sans retour aux administrations précédentes“. Le comité qui va désormais en parler avec l’actuel conseil municipal est composé, outre Maddaleni, de autres connaisseurs photographie et histoire locale, et en particulier Salvo Lentini, Domenico Garsia, Sebastian Brusca, Giuseppe Scapellato, Pasquale Panarello, Maria Pitruzzello, Enrico Lombardo et Alessandra Aloisi.

Le maire Giuseppe Di Mare au préalable “ont manifesté leur intérêt et leur disponibilité à cet égard, afin de trouver des locaux adéquats pour l’implantation du Musée», comme l’a annoncé le comité. La recherche et le catalogage des découvertes seraient effectués par l’association Augusta photo freelance entièrement gratuitement. Dans le cas souhaitable d’attribution d’un siège de la propriété municipalecelui d’Augusta pourrait figurer dans le petit groupe des musées civiques de la photographie en Sicile.

Au centre de tout – conclut la note de la commission – il y aura Augusta et ses habitants vus à travers la production des différents photographes qui se sont succédé au fil du temps et à qui des espaces spéciaux seront réservés au sein du musée, grâce aussi à la disponibilité donnée par les héritiers“.






About the author

cheaphouseband

Leave a Comment