Festival

Auteurs, rencontres, livres: le Festival Jaune revient à Pistoia

PISTOÏA – Nous sommes à la douzième édition de ce que dans l’extension du titre se lit le Festival de la littérature policière, policière, noire et policière, organisé avec un engagement et un enthousiasme renouvelés par les promoteurs qui ne se sont pas arrêtés même pendant la pandémie de Covid.

La présentation à la Bibliothèque San Giorgio, où le Festival aura lieu du 7 au 10 avril, avec la réalisatrice Stella Rasetti, la Conseillère pour la Culture Alessandra Frosini et le président des Amici del Giallo Giuseppe Previti.

Margherita Semplici (à gauche) et Giuseppe Previti (à droite) lors de la présentation du Pistoia Yellow Festival

Le Festival, a commencé Rasetti, a grandi avec la bibliothèque et l’un des événements phares de la même bibliothèque. Un festival, a souligné le directeur, qui a eu la chance de ne pas être affecté par le long confinement pandémique car en 2020 il s’est tenu juste avant que la contagion ne se produise et en 2021 pour avoir profité de la courte période de suspension avant la nouvelle fermeture du exacerbation de la pandémie.

Margherita Semplici a souligné l’alliance entre le Festival, élément culturel auquel la commune tient beaucoup, et le renouvellement de la relation entre les deux réalités car, a-t-elle encore dit, si le titre du Festival « Le jaune est-il encore un genre ? veut être une provocation cela doit être pris pour dire que oui, le jaune est un genre littéraire à considérer comme tel.

Giuseppe Previti a ensuite illustré le programme qui, comme toujours, regorge d’auteurs éminents qui chaque année ne manquent pas leur contribution pour un événement qu’ils apprécient non seulement pour faire connaître leurs œuvres, souvent déjà connues.

En fait, l’événement de trois jours de Pistoia apporte une grande contribution à la diffusion du genre que certains considèrent encore comme un genre mineur alors que, selon Previti, ceux qui s’y essaient et réussissent signifient qu’ils savent écrire indépendamment de le genre auquel ils sont confrontés.

En détail, le Festival s’ouvre le 7 à 19h30 au club Arci di Bottegone avec un apéritif avec l’auteur tandis qu’à 21h00 l’Association Zona Teatro Libero met en scène trois nouvelles de Marco Vichi, présent à la représentation. Le lendemain, vendredi 8 à 17h30, inauguration officielle dans la Sala Maggiore de la municipalité avec une table ronde “Femmes enquêteuses dans la réalité, la littérature et la fiction” en présence du chef de la police de Pistoia Olimpia Abbate, la directrice de La Nation Agnese Pini et l’écrivain Gabriella Genisi.

Rasetti, Previti et Semplici présentent le programme de la douzième édition du festival Giallo Pistoia

L’exposition « Sherlock Holmes en Italie. A partir de 10h15 et tout au long de la journée, les auteurs se succéderont pour présenter leurs oeuvres. Le matin ils sont : Romano De Marco, Gabriella Genisi, Francois Morlupi. L’après-midi alterne : Fausto Vitaliano, Franco Forte, Enrico Pandiani, Piergiorgio Pulixi, Patrizia Rinaldi, Massimo Carlotto. A 21h au Théâtre Bolognini le spectacle “Musica e Noir” avec Massimo Carlotto.

Dimanche 10 à 10, toujours à San Giorgio, c’est au tour du festival pour les jeunes avec « Yellow Kid ! Que sont les bandes dessinées, comment sont-elles faites par Igor Beneforti et Raffaele Posulu.

À 12h00, il y aura la remise des certificats aux étudiants qui ont participé au concours annuel, auquel assistera l’écrivain-scénariste Fausto Vitaliano. Suite de “Pinocchio Sherlock”, parrainé par la Fondation Collodi, et présentation des auteurs des livres en compétition, Barbara Baraldi, Andrea Mitresi, Fabrizio Silei. Les auteurs rencontrent les garçons et passent ensuite à l’attribution de l’auteur gagnant.

Également pendant la matinée, et toujours à la Bibliothèque, remise des prix du concours littéraire, réservé aux lycéens, prix “Investigatori a scuola” parrainé par la Banca Alta Toscana.

La grande finale de l’après-midi s’ouvre sur les bandes dessinées d’aventure « Nistarim » de la série The Professor avec Andrea Corbetta, Roberto leoni, Riccardo Innocenti. Après Fabiano Massimi présente « Live caché. Une enquête du club de Montecristo”. Nous continuons avec Valerio Varesiche présente « Reo j’avoue : une enquête du commissaire Soneri ». Et encore, Barbara Baraldi présente “La saison des araignées”. Puis Barbara Perna présente “Annabella Abbondante et Gigi Paoli avec” Droit du sang “.

Les deux dernières rencontres sont avec le journaliste du Corriere della Sera Fabrizio Roncone qui présente son “Ne me fais pas de mal” et le dessinateur Claudio Nizzi pour présenter “Tex Willer et Nick Raider”

Les rencontres avec les auteurs sont menées par Patrizio Debicke, Rossella Chietti, Franco Forte, Stefano Fiori, Antonella Mollica, Roberto Guarino Manlio Monfardini et Giuseppe Previti. Vous l’aurez compris, une programmation et un rendez-vous denses et porteurs de sens que les amateurs et passionnés ne peuvent déserter et une opportunité pour les néophytes qui souhaitent se rapprocher et se familiariser avec le genre.

About the author

cheaphouseband

Leave a Comment