Théâtre

Procida Capital 2022, de la région de 1 million au festival et à la commission du film de Campanie: rien à Scabec

Dossier du conseiller régional Severino Nappi : « A la Fondation Ifel un demi-million pour la promotion du tourisme, qui est à la charge de la Scabec. Clarifier “

Un million d’euros de la Région Campanie à Campanie des festivals et à Commission du cinéma pour Capitale Procida de la culture italienne 2022. Argent pour réaliser des événements et un film documentaire de 400 mille euros. Une autre un demi million pourIfel valoriser le patrimoine culturel et promouvoir le tourisme. Rien en revanche chez Scabec, la société détenue par Palazzo Santa Lucia qui s’occupe de la promotion des sites culturels de Campanie et qui se trouve dans une situation financière difficile, avec un trou dans le budget en 2021 qui pourrait avoisiner les 3,6 millions d’euros, ainsi que des difficultés à payer les créanciers. C’est ce qui ressort du dossier recueilli par le conseiller régional Severino Nappi (Lega en Campanie), qui a présenté une nouvelle question au gouverneur Vincenzo De Lucaqui détient la délégation à la Culture, pour la prochaine Heure des questions.

Procida Capitale, le dossier : « Des ressources pour 8,6 millions »

Dans le document, Nappi reconstruit les étapes administratives mises en œuvre par la région de Campanie pour soutenir Procida Capitale de la Culture 2022, à partir de la proclamation officielle le 18 janvier 2021 par le ministère du Patrimoine culturel, puis sanctionnée par la résolution du Conseil des ministres de 29 janvier 2021. “Lors de la conférence de presse du 31 mars 2022 – souligne Nappi – le président du Conseil régional a annoncé que pour les événements liés à” Procida Capitale italienne de la culture 2022 “la Région s’était engagée ressources pour 15 millions d’euros et que, entre autres, un accord avait déjà été formalisé avec les compagnies maritimes pour mettre en place des services vers l’île ».

Selon Nappi, cependant, au bilan, “d’après une enquête sur les actes de l’administration régionale disponibles, le montant total des interventions de planification est bien inférieur, étant égal à un total de 8 602 412,63 €”. Dans le détail, les résolutions citées par Nappi sont :

À l’école, il y a une fille aveugle, ses camarades de classe lui construisent un modèle 3D de Procida

  • n.m. 129 du 31 mars 2021, avec laquelle le Conseil régional, sur proposition du président, a approuvé un accord avec la municipalité de Procida pour l’organisation de l’initiative et établi pour programmer des ressources pour un total de 3 millions d’eurosen déléguant les mesures d’exécution, y compris celles d’affectation spécifique des ressources, à la Direction Générale compétente
  • n.m. 324 du 20 juillet 2021, avec laquelle le Conseil Régional, sur proposition du Président, a décidé de planifier 2,5 millions d’euros pour le financement des 5 activités de communication indiquées dans l’annexe 1 à la résolution elle-même, identifiées comme Action A, B, C, D et E ;
  • n.m. 439 du 12 octobre 2021, avec laquelle le Conseil, sur proposition du président, a décidé de programmer le montant total en euros 2 230 412,63 pour l’exécution des travaux de restauration et de refonctionnalisation de certains édifices monumentaux de l’île de Procida ;
  • n.m. 103 du 8 mars 2022 avec laquelle le Conseil, sur proposition du Président, a décidé de programmer l’attribution du montant en euros 872 000 la réalisation d’un appel d’offres public pour la mise en place de courses nocturnes à destination et en provenance de l’île de Ponza ;

Comment l’argent a-t-il été dépensé jusqu’à présent

Le conseiller régional de la Ligue du Nord aborde ensuite la manière dont les ressources ont été réparties, comme en témoignent les arrêtés du directeur général de la culture et du tourisme de la Région :

  • la somme de 2 500 000 euros a été attribuée directement à la Municipalité de Procida pour l’organisation d’événements et d’initiatives (DD n. 623 du 8 novembre 2011) ;
  • la somme d’euros 499 943,80 au profit de la Fondation IFEL dans l’hypothèse de la nécessité de renforcer la capacité administrative de la Région elle-même et de la Municipalité de Procida dans les fonctions destinées à valoriser le patrimoine culturel et la promotion touristique régionale (DD n. 579 du 19 octobre 2021) ;
  • la somme d’euros 600 000 au Festival des festivals de Campanie pour l’organisation de congrès et d’événements (DD n° 235 du 18 mars 2022) ;
  • la somme d’euros 400 000 en faveur de la Film Commission Foundation Région Campanie pour la réalisation d’un docufilm dans les coulisses de Procida (DD n.250 du 18 mars 2022) ;
  • la somme totale d’euros 1 805 552,55 pour les travaux de construction mentionné dans la résolution no. 439/2021 (DD n° 251 et 252 du 18 mars 2022) ;

Nappi (Lega) : “Un fonds zéro Scabec”

Rien, cependant, selon Nappi, n’est allé à la Scabec, “une entreprise interne de la Région créée précisément pour la promotion et la valorisation du patrimoine culturel régional.” En effet – souligne-t-il – les montants de 400.000 et 600.000 euros sont affectés respectivement à Fondation de la Commission du film de Campanie et à Fondation du Festival de Campanie même le 18 mars 2022, et c’est alors que la situation de grave déficit financier – qui, d’ailleurs, avait été formellement communiquée au président de la Giunta par le président du conseil d’administration de Scabec depuis le 21 janvier 2022 – était déjà devenue publique “.

“Pure le choix d’identifier le Fondation IFEL Campanie – poursuit Nappi – en tant que bénéficiaire de la somme de 500 000 euros pour le renforcement de la capacité administrative de la région de Campanie et de la municipalité de Procida apparaît en contraste avec la disponibilité, au sein de la région de Campanie, d’un sujet tel que Scabec qui exerce ces fonctions institutionnellement avec des coûts de formation et d’utilisation d’un capital humain hautement qualifié dans les matières précitées, à tel point que sa présence dans les fonctions a fortement influencé les comptes de l’entreprise ».

Nappi demande donc, entre autres, de savoir “en vertu de quelle politique agissent les sujets auxquels les ressources en question ont été identifiées par les organes administratifs et pourquoi il a été décidé de recourir à des sujets autres que Scabec”. Enfin, “le président de la Région a déclaré publiquement l’existence d’une convention avec les compagnies maritimes qui – puisqu’elle a été conclue dans l’attente d’une procédure d’appel d’offres public dont l’attribution se fera nécessairement au profit d’une ou plusieurs des parties impliquées dans l’accord lui-même – laisse inévitablement émerger la circonstance de l’existence d’éventuelles conditions concernant le contenu de l’appel d’offres public en cause, pour le moins interdites par la législation sur les marchés publics ».

About the author

cheaphouseband

Leave a Comment