Art

A Carrare une grande exposition d’art contemporain japonais, de Nagasawa au Superflat

Du 9 avril au 26 juin 2022, Vôtre in Carrara accueille « The Red Dot », une exposition d’art contemporain japonais avec quarante œuvres de quinze artistes, de Hidetoshi Nagasawa à la jeunesse émergente, organisée par Nicola Ricci et Federico Giannini.

Du 9 avril au 26 juin 2022, les chambres de Vos Espaces Contemporains au Palazzo del Medico a Carrare accueillir l’exposition Le point rougele soin de Nicolas Ricci Et Federico Gianniniavec un texte critique de Federico Giannini et parrainé par l’ambassade du Japon en Italie. Le point rouge est une exposition qui réunit une quarantaine d’œuvres de quinze artistes japonais contemporains. La sélection comprend oeuvres de sculpture et de peinture De artistes historicisés, en milieu de carrière et émergentdans le but d’offrir au public un aperçu des tendances actuelles de l’art japonais. Les artistes présentés sont Takako Hirai, Misaki Kawai, Ayumi Kudo, Fumitaka Kudo, Kazumasa Mizokami, Tomoko Nagao, Hidetoshi Nagasawa, Maki Nakamura, Akiko Saheki, Yuji Sugimoto, Isao Sugiyama, Sisyu, Kenji Takahashi, Kan Yasuda.

Le point rouge: le rouge rappelle la couleur deHinomarule “disque solaire” qui se détache au centre du drapeau de Japonpendant indiquerlittéralement “point” en anglais, cela signifie, en plus d’une autre référence à la forme deHinomaruaussi une sorte de déclaration d’intention. Etablir donc un point fixe, sans prétendre à l’exhaustivité, pour opérer une première reconnaissanceune vue plongeante sur leL’art japonais d’aujourd’huidans un moment historique où les productions japonaises commencent à réapparaître de manière décisive sur le marché, grâce aussi à une nouvelle génération d’artistes qui, travaillant sur les leçons des grands maîtres (dont certains sont présents dans l’exposition : Kazumasa Mizokami, Maki Nakamura , Hidetoshi Nagasawa, Yoshin Ogata, Kan Yasuda) et absorbant l’esthétique typique du pays, donnent lieu à des résultats extrêmement intéressants.

L’exposition Vôtre a pour objectif de porter un regard sur les productions de quelques grands artistes japonais d’aujourd’huiorientant l’investigation sur trois axes : la sculpture japonaise contemporaine (en particulier celle en marbre), l’art lié à la pop culture japonaise, et les productions d’illustrateurs et d’artistes plus liées à la tradition. Le but est de faire ressortir le richesse d’un panorama qui, des années 60-70 à aujourd’hui, n’a cessé de se renouveler, s’intéressant aux productions occidentales mais sans jamais perdre le lien avec la tradition et donc atteindre des résultats d’une originalité absolue.

Kenji Takahashi, Œuf (2008; marbre statuaire et nylon, 18 x 12 x 12 cm)
Kan Yasuda, Secret of the sky (1996; deux morceaux de marbre blanc)
Kan Yasuda, Secret du ciel (1996; deux morceaux de marbre blanc)
Fumitaka Kudo, Musa (2019; marbre noir belge, 118 x 23 x 16 cm)
Bravo Fumitaka, Musa (2019; marbre noir belge, 118 x 23 x 16 cm)
Fumitaka Kudo, Into the abyss # 1 et In the abyss # 2 (2021; marbre noir belge, 87 x 7 x 13 cm, marbre noir belge et marbre statuaire, 90 x 7 x 13 cm)
Bravo Fumitaka, Dans l’abîme # 1 Et Dans l’abîme # 2 (2021; marbre noir belge, 87 x 7 x 13 cm, marbre noir belge et marbre statuaire, 90 x 7 x 13 cm)
Hidetoshi Nagasawa, Sans titre (2004 ; collage sur cuivre sur papier, 100 x 70 cm)
Hidetoshi Nagasawa, Sans titre (2004; collage sur cuivre sur papier, 100 x 70 cm)
Hidetoshi Nagasawa, Sans titre (2005 ; collage sur cuivre sur papier, 100 x 80 cm)
Hidetoshi Nagasawa, Sans titre (2005; collage sur cuivre sur papier, 100 x 80 cm)
Isao Sugiyama, Sanctuaire No.  473 (2021; marbre de Carrare)
Isao Sugiyama, Sanctuaire n. 473 (2021; marbre de Carrare)

« À une époque où l’art contemporain asiatique est couramment associé aux productions chinoises et coréennes, même dans notre pays, la scène japonaise est en fait très vivante », déclarent les commissaires Ricci et Giannini. “L’exposition Le point rouge entend donc donner au public quelques pistes pour appréhender cette vivacité, sans bien sûr se donner pour objectif de donner aux visiteurs une vision complète de ce que le Japon des arts d’aujourd’hui est capable d’offrir, puisque le panorama est bien plus large. Cependant, une sélection représentative a été faite de certaines des principales tendances qui, apparues il y a quelques décennies, continuent d’informer les développements actuels de l’art au Japon. Depuis longtemps il n’y a pas eu d’exposition sur l’art japonais avec ces objectifs et de cette ampleur. Aussi, un particulier se concentrerdepuis que l’exposition se tient à Carrare, elle est consacrée à la sculpture en marbre, un matériau très apprécié des sculpteurs japonais actifs en Italie, qui ont élargi les possibilités d’expression qu’offre le marbre ».

Les artistes

Takako Hirai (Kumamoto, 1975), mosaïste, travaille avec une approche méditative liée aux anciennes philosophies japonaises pour saisir les secrets qui se cachent derrière la nature. Misaki Kawaï (Okawa, 1978) crée des installations qui utilisent les matériaux les plus disparates (du tissu au bois, des adhésifs au feutre) créant des œuvres faisant référence au mouvement Heta-uma, dont l’esthétique s’inspire de ses œuvres. Ayumi Kudo (Okayama, 1980), actif pendant un certain temps en Italie, est l’un des principaux représentants de l’illustration minimaliste japonaise contemporaine. Fumitaka Kudo (Niigata, 1981) applique à la sculpture le minimalisme typique de la culture japonaise, travaillant le marbre dans des formes fluides qui rappellent le monde de la mer. Kazumasa Mizokami (Arita, 1958) est l’un des plus grands potiers japonais contemporains, qui interprète avec originalité la céramique traditionnelle Imari, donnant lieu à des œuvres très colorées.

Tomoko Nagao (Nagoya, 1976) est l’un des principaux noms de l’esthétique Superflat, l’un des mouvements les plus connus de l’art japonais contemporain. Hidetoshi Nagasawa (Tonei, 1940 – Ponderano, 2018) était l’artiste qui a hybridé la culture zen et les motifs typiques des savoirs japonais anciens à l’approche occidentale, se distinguant avant tout par ses jardins, véritables organismes qui animent aujourd’hui nombre des plus importants bureaux internationaux de l’art contemporain. Maki Nakamura (Yamaguchi, 1947), sculpteur, réinterprète les éléments de la nature avec ses œuvres en marbre. Yoshin Ogata (Miyazaki, 1948), l’un des grands maîtres de la sculpture japonaise contemporaine, est devenu célèbre pour ses œuvres aux formes fluides inspirées des mouvements de l’eau. Akiko Saheki (Tokyo, 1986) est aujourd’hui l’un des noms émergents de l’illustration japonaise. Yuji Sugimoto (Nara, 1986) mêle les techniques traditionnelles et l’esthétique du Japon moderne, celle du manga et de l’anime, pour créer des figures fantastiques. Isao Sugiyama (Shimizu, 1954) est célèbre pour ses sanctuaires en marbre devenus aujourd’hui un hymne à la culture zen. Sisyu est l’un des principaux artistes calligraphes japonais contemporains, le premier officiellement reconnu par le gouvernement japonais. Kenji Takahashi (Kitagata, 1957), un autre représentant de la pensée zen, travaille sur un motif typique de la culture japonaise, celui de la réparation, créant des sculptures où les fractures et la réparation sont les protagonistes. Kan Yasuda (Bibai, 1945), quant à lui, s’est distingué par sa sculpture philosophique qui dépasse le minimalisme et qui ne s’inscrit dans aucun courant, aux formes pures, lisses et rondes qui ont eu une grande influence sur les artistes des générations suivantes.

Informations pratiques

Le point rouge il peut être visité dans les salles de Vôtre Spazi Contemporanei (Palazzo del Medico, piazza Alberica 5, Carrara) du lundi au samedi de 15h30 à 19h30, du 9 avril au 26 juin. Inauguration ouverte à tous le samedi 9 avril du 18 au 21. L’exposition est un entrée libre. Pour plus d’informations, appelez le +39 3384417145, envoyez un e-mail à Associazionevotre@gmail.com ou visitez le site Web https://www.votrespazicontemporanei.it.

Maki Nakamura, Path (sans date ; marbre statuaire, 137 x 83 x 61 cm)
Maki Nakamura, Itinéraire (non daté; marbre statuaire, 137 x 83 x 61 cm)
Takako Hirai, Awai no mori (2020-2022 ; mosaïque, 22,5 x 21,5 x 3 cm)
Takako Hirai, Awai no mori (2020-2022; mosaïque, 22,5 x 21,5 x 3 cm)
Tomoko Nagao, Salomé aux fleurs bleues (2020 ; huile sur toile, 80 x 90 cm)
Tomoko Nagao, Salomé aux fleurs bleues (2020; huile sur toile, 80 x 90 cm)
Ayumi Kudo, Mesurer l'effort pour conjurer la haine, de la série Mesurer les choses in-mesurables (2012 ; encre et crayon sur carton, 21 x 21 cm)
Ayumi bravo, Mesurer l’effort pour conjurer la hainede la série Mesurer des choses qui ne peuvent pas être mesurées (2012; encre et crayon sur carton, 21 x 21 cm)
Kazumasa Mizokami, Le ciel - huitième matin (2019 ; terre cuite peinte, 40 x 32 x 4 cm)
Kazumasa Mizokami, Ciel – huitième matin (2019; terre cuite peinte, 40 x 32 x 4 cm)
Yoshin Ogata, Genesis (2018; marbre noir belge)
Yoshin Ogata, Genèse (2018; marbre noir belge)
Akiko Saheki, Sodanshikiri (2021; fusain, pastel, feuille d'argent sur papier, 107 x 54,5 cm)
Akiko Saheki, Sodanshikiri (2021; fusain, pastel, feuille d’argent sur papier, 107 x 54,5 cm)

Informations sur l’exposition

Titre de l’exposition Le point rouge Ville Carrare Placer Vêtre Date Du 09/04/2022 au 26/06/2022 Artistes Yoshin Ogata, Isao Sugiyama, Kenji Takahashi, Maki Nakamura, Kan Yasuda, Hidetoshi Nagasawa, Takako Hirai, Misaki Kawai, Ayumi Kudo, Fumitaka Kudo, Kazumasa Mizokami, Tomoko Nagao, Akiko Saheki, Yuji Sugimoto, Sisyu Conservateurs Federico Giannini, Nicola Ricci Thèmes Art contemporain

Si cet article vous a plu, abonnez-vous à Finestre sull’Arte.
au prix de 12,00 euros par an, vous aurez un accès illimité aux articles publiés sur le site Finestre sull’Arte et vous nous aiderez à grandir et à garder nos informations libres et indépendantes.
S’ABONNER À
FENÊTRES SUR L’ART

About the author

cheaphouseband

Leave a Comment