Art

Présentation du livre Santa Maria ad Cryptas : histoire, art et restaurations

Fruit d’une synergie vertueuse entre différents organismes et institutions, le volume Santa Maria et Cryptas. Histoire, art, restaurationspublié en 2021 par Editori Paparo et dédié à l’une des églises les plus célèbres des Abruzzes, il est configuré comme résultat des nouvelles études commandées par la municipalité de Fossa et lancées par un groupe de recherche spécialement créé et assisté par Michele Maccherini et Luca Pezzutoprofesseurs d’histoire de l’art du Département des sciences humaines de l’Université de L’Aquila, à la fin d’une intense campagne de restauration lancée après le tremblement de terre de 2009 par le Secrétariat régional des Abruzzes avec la collaboration de la Surintendance de l’archéologie, des beaux-arts et du paysage pour la ville de L’Aquila et Teramo.

Bien connue des spécialistes et destination depuis le XIXe siècle pour les étrangers qui ont entrepris des voyages pionniers dans le sud de l’Italie, l’église de Santa Maria ad Cryptas (communément appelée “des grottes”) manquait encore d’une monographie qui lui redonnerait la place qu’elle mérite dans le panorama historiographique national, ainsi que dans les itinéraires touristiques des contreforts des Abruzzes, et à cette occasion, il est analysé organiquement pour la première fois dans les événements de construction, dans la dimension historique-artistique et dans les aspects liés à la restauration et à la conservation.

Outre les conservateurs, qui se sont occupés de la fortune critique de l’édifice (Pezzuto) et des peintures et sculptures des XVe et XVIe siècles (Maccherini), plusieurs chercheurs ont participé à la publication: Adriano Ghisetti Giavarina il a exploré les événements architecturaux de l’église, Cristiana Pasqualetti est l’auteur d’un essai sur la Madonna di Fossa, aujourd’hui exposé au Musée national des Abruzzes, Danièle Giorgi Et Natsuko Kuwabara ils ont écrit sur les peintures médiévales, Maria Rosa Pizzoni de la Madonna del Rosario de Giovan Paolo Cardone, Alessia Di Stefano traité des documents d’archives liés à l’église, Giovanni Mataloni a rendu compte des investigations diagnostiques non invasives (modélisation 3D).

L’espace et la parole ont également été laissés à ceux qui ont pris soin du bâtiment, les fonctionnaires de la surintendance Franco De Vitis et Maria Gabriella D’Ippolito, qui ont bien raconté l’histoire des restaurations architecturales et picturales de l’église.

Le livre, qui compte enfin sur une très précieuse campagne photographique créée ad hoc par Francesco Cardarelliconstitue le premier numéro de la série Confiner. Recherche en histoire de l’artpublié sous le patronage du Département des sciences humaines de l’Université de L’Aquila pour donner une visibilité à la recherche en histoire de l’art de la fin du Moyen Âge à l’époque moderne axée sur les parties de l’Italie centrale et méridionale avec autonomie précise qu’elle mérite à étudier plus avant.

Les thèmes abordés engagent la discipline au sens le plus large du terme, avec une approche méthodologique qui tend à privilégier les réflexions sur les sources, les documents, les œuvres, les bâtiments et les lieux afin de reconstituer leurs contextes.

La présentation du livre aura lieu le mardi 12 avril à 17h30 au Palazzo Fibbioni de L’Aquila : après les salutations institutionnelles des entités concernées, de la curie archiépiscopale au maire de Fossa Fabrice Boccabellapar le Recteur Edoardo Alesse au surintendant Cristina Colletini et au Directeur du Secrétariat Régional Federica Zalabrales profs en discuteront. Laura Cavazzini (Université de Trente) e Raffaella Morselli (Université de Teramo) et prof. Aldo Galli (Université de Trente).

About the author

cheaphouseband

Leave a Comment