Théâtre

Bach pour la grande finale du festival Sacro Incanto : 12 avril à Amelia et 13 avril à Terni

Avec la monumentale La passion selon Jean de Johann Sebastian Bach, l’un des plus grands chefs-d’œuvre de la musique de tous les temps, la première édition du festival Sacro Incanto se termine. Ce concert incontournable aura lieu le mardi 12 avril dans la cathédrale d’Amelia et le mercredi 13 dans l’église de San Pietro in Terni, toujours à 20h30. les deux concerts sont ouverts et gratuits.

Sacro Incanto est organisé par l’Association InCanto et est réalisé grâce à la contribution de la Fondation Charit – Cassa di Risparmio di Terni et Narni.

Le La passion selon Jean est la première dans l’ordre chronologique des Passions composées par Bach et fut jouée pour la première fois à Leipzig à l’occasion des Vêpres du Vendredi Saint de 1724 (mais Bach continua à la perfectionner à l’occasion de représentations ultérieures, jusqu’en 1749, donc jusqu’à jusqu’à un an avant le décès.

Un ténor, indiqué dans la partition comme Evangéliste, raconte la Passion de Jésus en reprenant les paroles de l’Evangile selon saint Jean. Airs, duos et chœurs sont interpolés au texte évangélique sur des textes tirés de chœurs luthériens, qui commentent avec une profonde émotion et participation ces événements qui sont à la base de la foi chrétienne. Aujourd’hui, il est difficile d’imaginer que pendant plus d’un siècle ce grand chef-d’œuvre a été complètement oublié, comme une grande partie de la musique de Bach. Un lien imprévisible entre Bach et l’Ombrie est représenté par le fait que le compositeur péruvien Francesco Morlacchi, qui avait longtemps vécu en Allemagne, fut le premier à proposer l’exécution des Passions de Bach en Italie dans les premières décennies du XIXe siècle. Mais les temps n’étaient pas encore mûrs et son projet ne se concrétise pas.

Maintenant pour effectuer le La passion selon Jean ce sera un groupe d’interprètes particulièrement appréciés dans le domaine de la musique du XVIIIe siècle. Les chanteurs solistes sont Dario Ciotoli (Jésus, baryton), Carlo Putelli (Évangéliste, ténor), Patrizia Polia (soprano), Elisabetta Pallucchi (alto), Roberto Mattioni (ténor) e Federico Benetti (bas). Avec eux le Chorale Amérina (chef de chœur Gabriele Cataluccje), le Chœur de chambre Canticum Novule (chef de chœur Fabio Ciofini) et leOrchestre baroque en chantanttous sous la direction de Fabio Maestriqui a déjà dirigé ce chef-d’œuvre dans des lieux d’une grande beauté et d’un prestige musical, comme la basilique de San Pietro à Pérouse et l’église de Sant’Agnese in Agone à Rome. Fabio Maestri est particulièrement apprécié dans les domaines apparemment lointains du XVIIIe siècle et de la musique moderne et contemporaine et a souvent été l’invité d’importantes institutions musicales telles que l’Orchestre Symphonique National Rai, Maggio Musicale Fiorentino, le Teatro di San Carlo de Naples, le Teatro Comunale di Bologna. , Teatro Massimo de Palerme, Orchestre de l’Opéra Théâtre de Rome, Orchestre Philharmonique de Nice, Festival Dordrecht (Hollande), Biennale de Musique Contemporaine de Venise, Festival de Musique d’Ombrie.

Sacro Incanto a le patronage de la Municipalité de Terni, Municipalité d’Amelia, Municipalité de San Gemini.

About the author

cheaphouseband

Leave a Comment