Art

le pavillon russe sera fermé, avec celui ukrainien présent


La 59e exposition internationale d’art de Venise s’ouvre le 23 avril, organisée pour la première fois par une femme : Cecilia Alemani, directeur de High Line Art à New York et ancien conservateur du pavillon italien en 2017. Une biennale avec une forte présence d’artistes féminines, une crise pandémique non résolue et une guerre en cours au cœur de l’Europe.

Le panorama artistique international se retrouve donc à réfléchir, interroger, questionner l’histoire contemporaine. La sensibilité des artistes est confrontée, aujourd’hui plus que jamais, à la dimension dramatique de ce qui se passe.

« En tant que première femme italienne à occuper ce poste, je me promets – a expliqué Cecilia Alemani – de donner la parole aux artistes et aux artistes pour créer des projets uniques qui reflètent leurs visions et notre société”.

L’exposition sera répartie entre le pavillon central des Giardini et l’Arsenale, avec 213 artistes de 58 pays. Il y a 26 artistes italiens, 180 premières participations à l’Exposition Internationale, 1433 œuvres et objets exposés, 80 nouvelles productions.

Cinq pays participent pour la première fois à la Biennale d’art : la République du Cameroun, la Namibie, le Népal, le Sultanat d’Oman et l’Ouganda. L’exposition sera accompagnée de 80 participations nationales dans les pavillons historiques des Giardini, de l’Arsenale et du centre historique de Venise.

Le pavillon italien du Tese delle Vergini de l’Arsenale, soutenu et promu par le ministère de la Culture, Direction générale de l’art contemporain et de l’architecture et des périphéries urbaines, sera organisé par Eugène Violeta. Formafantasmale studio de design d’Andrea Trimarchi et Simone Farresin a supervisé l’installation.

Le pavillon russe sera fermé. Tout était prêt avec des artistes et des conservateurs et le gouvernement russe a décidé de ne pas ouvrir. Sur le site de la Biennale on lit “La Biennale de Venise a pris connaissance de la décision du conservateur et des artistes du Pavillon de la Fédération de Russie qui, en démissionnant, annulent de fait leur participation à la 59e Exposition internationale d’art. La Biennale exprime sa pleine solidarité pour cet acte courageux et noble et partage les raisons qui ont conduit à ce choix, qui dépeint de manière dramatique le drame dans lequel se trouve toute la population ukrainienne. La Biennale reste le lieu de rencontre entre les peuples à travers les arts et la culture et condamne ceux qui entravent violemment le dialogue sous le signe de la paix ».

En revanche, le Pavillon Ukrainien est présent, la Biennale a immédiatement soutenu et travaillé pour que l’Ukraine puisse participer. Le conservateur et l’artiste racontent être partis précipitamment, en sauvant les 78 entonnoirs en bronze qui composent l’installation, en parcourant plus de 2000 km sans vitre détruite, en traversant quatre frontières pour se rendre en Italie. Les commissaires Lizaveta German et Maria Lanko ont déclaré qu’elles voulaient malgré tout être là “pour montrer que nous existons toujours”.


About the author

cheaphouseband

Leave a Comment