Art

Catalogne à Venise LLIM | Événement collatéral 59 Exposition internationale d’art – La Biennale di Venezia | 20 avril 2022 CONFÉRENCE DE PRESSE et VERNISSAGE

Annonce

L’Institut Ramon Llull a le plaisir de vous inviter le mercredi 20 avril 2022 à la conférence de presse et au vernissage de l’exposition

Annonce

La Catalogne à Venise_Llim un organisme de Lara Fluxa

Timbre de conférenceà 13h30

Ouverture 17.00 -18.00

à Docks Cantieri Cucchini

Branche du sabot. Château 40

RSVP avant le lundi 18 avril 2022

silvia@silviamacchetto.com

L’eau et le verre génèrent LLIM, l’organisme avec lequel l’artiste Lara Fluxà interagit avec Venise

  1. LLIM n’est pas un projet mais une organisation
  2. LLIM n’est pas une représentation de Venise, c’est une intervention à Venise à travers ses matériaux.
  3. LLIM n’est pas une proposition in situ : elle ne s’adapte pas à la réalité vénitienne, mais dissout plutôt l’identité de Venise dans ses matériaux.
  4. LLIM se développe à partir des matériaux, de l’eau et du verre, au sens de la Théorie de l’Imaginaire Matériel du philosophe scientifique français Gaston Bachelard, dans le sens où les éléments matériels déterminent fortement notre façon de penser.
  5. LLIM propose un dialogue instable entre le solide et le liquide et révèle la situation d’équilibre instable de Venise entre le solide et le liquide, l’eau et la terre. Georgius Agricola, chimiste allemand et fondateur de la minéralogie moderne, décrit le verre comme “une pierre liquide ou un solide-liquide, le verre est l’incarnation de l’ambiguïté”. La même ambiguïté est montrée par Venise, une ville émergeant des sédiments alimentés par des fleuves (aujourd’hui détournés) et perpétuellement menacée par les eaux de la mer.
  6. L’ONU a déclaré 2022 Année internationale du verre. Le verre est un matériau polyvalent et écologique. Il est moulable lors de sa fabrication et rigide dans son état final ; il peut être totalement transparent ou coloré ; il est hermétique et étanche ; il provient de matières premières naturelles, mais ne se dégrade pas ; par conséquent, il ne perd ni qualité ni quantité lors du recyclage ; il est inerte en raison de son contenu (il n’émet pas d’odeurs ni de saveurs) et de l’environnement (il ne laisse pas de substances nocives dans l’environnement).

Communiqué de presse et matériel

La Catalogne, dans le cadre du programme de la Biennale Arte 2022, présente l’événement collatéral Catalogne à Venise_LLIM, une installation de l’artiste Lara Fluxà, organisée par Oriol Fontdevila. LLIM (silt) est un organisme qui utilise l’eau et le verre pour interagir avec les substrats passés et présents de Venise.

LLIM est un organisme qui assimile l’eau du canal San Pietro à travers un système tubulaire en verre. Avec cette installation, l’eau et le verre – deux éléments idiosyncratiques qui ont déterminé l’histoire de la ville – deviennent indissociables, les deux faces d’un même paysage à la fois naturel et culturel.

L’artiste : Lara Fluxà (Palma, 1985) travaille généralement avec des éléments qui ont leur propre poétique, comme l’eau ou le verre. Après avoir obtenu un diplôme en Beaux-Arts et un Master en Production et Recherche Artistiques à l’Université de Barcelone, elle s’est spécialisée dans la verrerie avec divers cours de soufflage de verre à Ségovie, Barcelone et La Bisbal. Les particularités physiques de l’eau et du verre l’ont amenée à explorer des concepts et des dimensions telles que la fragilité, la stabilité et l’expérimentation scientifique. Avec ses œuvres, il étudie le délicat équilibre des écosystèmes. Il a collaboré avec de nombreuses institutions, dont le Centre d’Art Lo Pati, la Fundació Joan Miró, la Fundació Felícia Fuster, la Capella de la Misericòrdia, le Museu d’Art Modern i Contemporani Es Baluard, le Casal Solleric à Palma de Majorque , le Museu Marítim de Barcelone et le Centre des Arts Santa Monica. https://larluxa.net

Le commissaire : Oriol Fontdevila (Manresa, 1978) est commissaire, écrivain et chercheur, spécialisé dans les pratiques et la formation artistiques, basé à Barcelone. Doctorant en sciences humaines et communication à l’UOC (Universitat Oberta de Catalunya), il a développé des projets curatoriaux dans de nombreux centres et musées d’art contemporain, dont la Fundació Antoni Tàpies, la Fundació Joan Miró, le Centre d’Arts La Virreina, le Centre d’Arts Santa Mònica, le Centre de Cultura Contemporània El Carme de València et le Musée d’Art Contemporain de Voïvodine à Novi Sad, en Serbie. Il a fait partie de l’équipe de conservateurs du projet européen Performing the Museum et a été directeur artistique de Sala d’Art Jove, une initiative du gouvernement catalan dédiée aux artistes émergents. Son essai El arte de la mediación (L’art de la médiation), a été publié en 2018 par Consonni (Bilbao), grâce à une bourse de recherche du Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofía de Madrid. Il est l’auteur de contributions pour de nombreux livres et catalogues d’art contemporain. Il est professeur invité dans plusieurs masters internationaux et programmes d’études. Il est actuellement professeur associé à l’Université d’art et de design EINA (Barcelone). www.oriolfontdevila.net

Instagram @cataloniainvenice @larafluxa #LlimLaraFluxa, #CataloniaInVenice

un journal

Une information équidistante et impartiale, offrant une voix à toutes les sources d’information

Annonce

About the author

cheaphouseband

Leave a Comment